Français

Teatro Massimo, ''Roi Roger''

Palerme

Le conflit entre l'église et le berger-prophète est aussi l'incarnation des forces antithétiques qui agitent le protagoniste Roger.
Voir tous
L'installation a utilisé cinq grands fonds avec châssis réalisés en FOT - Velours Otello noir et peint par les Laboratori del Teatro Massimo. Sur l'image: le dessin exécutif de trois des fonds dont le central, le fond ''Anges'' étaient en réalité une cinquième pendrillon avec châssis destiné à être faite monter et descendre pendant l'action scénique.
Le détail d'un des bureaux souligne le raffiné je dessine de la mosaïque byzantine puis reproduite par les Laboratori del Teatro Massimo sur le fond en FOT - Velours Otello noir. La source heureuse d'inspiration de Yannis Kokkos et Laboratori del Teatro Massimo est retrouvable dans les mosaïques merveilleuses de l'Église de la Martorana de Palerme, réélaboré par les Laboratori del Teatro Massimo avec adresse picturale admirable.
Les fonds ''Christ'' et ''Anges'' sur la scène du Teatro Massimo pendant le premier acte de l'opéra, lequel action se déroule en époque médiévale, dans une église sicilienne, pendant une messe solennelle.Le sujet de Roi Roger est le conflit entre l'église chrétienne de la Sicile médiévale et le culte païen de Dyonisos, qui exalte la beauté et le plaisir, proclamé par un berger-prophète jeune.
Certainement singulier est l'intérêt pour la Sicile médiévale de Karol Szymanovski (1882-1937), compositeur d'origines nobles Polonaises, probablement dû aussi à sa sensibilité en direction du sujet de l'opéra qui lui offrit l'épointe pour souligner l'anachronisme de l'église respecte au dégager d'énergies dionysiennes de grande vitalité.Une opposition que Szymanovski percevait être d'actualité contemporaine probablement et qui souligna en Roi Roger avec l'emploi d'idiomes archaïques et sujets musicaux byzantins.
Les fonds ''Christ'' et ''Anges'' photographiés pendant une exposition d'oeuvres contemporaines scénographiques de grande valeur. L'image malheureusement ne reproduit pas la grande suggestion créée par les fonds en telle occasion, dûe soit à leur qualité exécutive qui à l'impression provoquée par la majesté des dimensions (les images peintes sont hautes environ 10 m).
Les autres deux fonds utilisés par le décor (''Château'' et ''Palmier''), comme représenté par les dessins exécutifs.
Le fond ''Palmier'' sur la scène.
Opéra en trois actes
Musique
Karol Szymanowski (1882-1937)
Libretto
Karol Szymanowski
Jaroslaw Iwaszkiewicz
de Les Bacchantes de Euripide
Première
Varsovie, Teatr Wielki, 16/6/1926

Scénographie,
costumes,
mise en scène
Réalisations picturales
Christian Lanni
et Laboratori scenografici del Teatro Massimo di Palermo
Light design
Guido Levi
Chorégraphie
Giovanni Di Cicco
Direction technique
Renzo Milan

Réalisation du décor
Teatro Massimo de Palerme
Saison
2005 / 2006

Voir aussi ...

Confection à plat

Tissu : typologies de confection

FOT - Velours Otello

Velours