Français

C.N. de Teatro Clásico, ''Sainetes''

Madrid

Le metteur en scène Ernesto Caballero a réuni dans ce spectacle quatre parmi les plusieurs de deux-cents sainetes, farces, écrites par Ramón de le Cruz, parmi les plus grands auteurs du Sept-cents Espagnol. Les sainetes étaient utilisés pour réjouir les entractes des opéras sérieuses et, à cause du ton comique et burlesque, elles étaient considérées un genre plus petit. Sur la photographie, prise pendant les essais, on remarque la décoration à marqueterie de la scène et du grand escalier qui le collègue au parterre et, encore étendu à la terre, un fond en FBR - Bruxelles avec des NDA - Décorations appliqués sur tissus argentées. En bas, acteurs et actrices son habillés avec des costumes d'inspiration du dix-huitième siècle de Javier Artiñano.
Voir tous
Un des fonds différents en ASC1000S - Sceno largeur 1.000 cm - Ignifuge peints utilisées par la scénographie.Dans ce cas les peintres de scène ont reproduit une eau-forte de Goya. Caballero a exprès demandé au scénographe José Luis Raymond que l'espace scénique s'inspirât aux couleurs plusieurs souvent utilisées par Goya et qui pût donner à l'action le sens d'être renfermée dans une miniature d'une façon ou d'une autre, la hauteur spéciale des pendrillons auìx bandes verticales et leur couleur ils servent vraiment à accentuer ces impressions. Au premier plan, la continuité entre scène et public obtenus avec le perron.
L'essai de l'installation des pendrillons et des frises réalisés en ASC1000S - Sceno largeur 1.000 cm - Ignifuge peinte avec des bandes.
La réalisation d'un autre fond peinte en ASC1000S - Sceno largeur 1.000 cm - Ignifuge.Les titres des quatre Sainetes reprises par Caballero sont bien représentatifs de leur style et des contenus:- La ridicule enceinte, farce de cour en style à la Molière;- Le magasin des fiancées, tableau d'habitudes féminines;- La république des femmes, représentation d'un état utopiste de femmes seules;- Manolo, tragédie pour rire ou farce pour pleurer, parodie de flatteurs. La colonne sonore a été réalisée par Alicia Lázaro, qui a utilisé des mélodies de le dix-huitième siècle vous trouvez au Archives Historique Municipal de Madrid et différents airs et menuets de Luigi Boccherini, Rodríguez de Hita et Blas de Laserna, en leur réunissant parmi eux avec un sujet conducteur de composition spéciale.
Comme il est évident dans ce fond, les scènes de Raymond ont aussi utilisé des nombreux éléments d'inspiration orientale.
Les phases de travail du fond en FBR - Bruxelles bleu décoré avec des NDA - Décorations appliqués sur tissus argentées. José Luis Raymond a demandé que le dessin des décorations reproduisît quelques-unes de celles-là fidèlement utilisées en Espagne à l'époque de Ramón de le Cruz.
L'exécution des NDA - Décorations appliqués sur tissus.
Le fond en FBR - Bruxelles à la fin du travail.
Quatre farces choisies
Texte
Ramón de la Cruz (1731-1794)
Première
Madrid, Teatro Pavón, 25/4/2006

Direction de la compagnie
Eduardo Vasco
Scénographie
José Luis Raymond
Costumes
Javier Artiñano
Light design
Juan Gómez Cornejo
Direction technique
Miguel Camacho
Mise en scène

Réalisation du décor
Saison
2005 / 2006

Voir aussi ...

ASC - Sceno impression digitale

Impression sur tissu

ASL - Light Sceno

Toiles

FBR - Bruxelles

Velours

Impression digitale pour scénographie

Impression sur vinyl

NDA - Décorations appliqués sur tissus

Passementerie