Catalogue
Français

Teatro Sociale de Côme

Côme (Italie)

Le rideau du Teatro Sociale de Côme est classiquement doté d'un lambrequin et d'un arlequin drapé, qui expose au centre le blason de la ville. Il s'ouvre à la grecque et à l'Italienne.Le théâtre a un rideau historique réalisé par le grand scénographe et peintre théâtral Lombard Alessandro Sanquirico (Milan 1777-1849), élève du Piermarini.Il représente la mort de Plinio le Vieux ( né à Côme en 23 après JC ) pendant l'éruption du Vésuve qui détruisit Pompéi dans le 79 après JC.
Voir tous
Les six ordres de pendrillons et le fond de les Rideaux de scène noirs en molleton COS - Oscurante.
Les Rideaux de scène noirs ont été confectionnés en molleton COS - Oscurante selon modalités classiques ( Courroie, Oeillets et Nouettes en haut, ourlets sur les côtés, poche au pied ) et est composée par dix-huit parties: - douze pendrillons ( six pour chaque côté ) de 2,9 x h 9 m; - cinq frises de 19 x h 2,9 m; - un fond de 19 x h 10 m.
En évidence l'inclinaison du 5% du plancher de la scène et l'assemblage des pendrillons à la manière droite.Des cinq frises, ils sont installés seulement les derniers deux vers le fond de la scène.Entre les pendrillons ils sont en évidence les arcs avec l'accès de l'extérieur pour la charge et le déchargement des matériaux et, en haut, les deux passerelles.Le Gril se trouve à environ 13,5 m du plancher de la scène.
La scène du Teatro Sociale de Côme photographiée dans l'octobre 2007, pendant la réalisation du décor d'Emanuela Pischedda pour Così fan tutte, avec la mise en scène de Mariano Dammacco.
Les pendrillons vers le fond de la scène, installés en les rétrécissant à cadrer le fond RTE - Temporale.
La même frise dans une vue de la seconde passerelle vers le rideau.
Les frises du fond de la scène du Teatro Sociale vues par la premiere passarelle.
Le Teatro Sociale est un théâtre à l'italienne avec une salle à forme de caisse de violoncelle, trois étages des loges, deux paradis, 850 places.
La construction du Teatro Sociale de Côme fut commencée dans la 1811 seconde le projet en style néoclassique de l'architecte Giuseppe Cusi, collaborateur de l'architecte Luigi Canonica, un élève du Piermarini.
Le même Canonica vint nommée en le 1812 à compléter les travaux et il dessina le façade méridional, aujourd'hui couverte.
1811-1813
construction
1855
sur- élévation pour la construction de la tribune et aggrandissement du parterre
Projet
Leopoldo Rospini
Nouvelle décoration
de la voûte de la salle
Eleuterio Pagliano
Gaetano Spelluzzi
1909
abolition des loges du quatrième ordre à bénéfice d'une galerie unique
1988
réouverture après l'exécution d'important travaux de restauration

Matériaux utilisés dans ce décor

3C - Corde Canapa

Cordes

8LCA - Cantinella

Accessoires

COS - Oscurante

Tissus obscurcissants

Rideaux de scène noirs

Rideaux acoustiques

Informations sur le traitement des données