Catalogue
Français

Teatro de la Maestranza, ''Così fan tutte''

Séville

Le croquis du décorateur Emanuele Sinisi ​​affiche un rideau d'argent avec plissage vertical.On prévoit de le réaliser avec un tissu léger, avec des caractéristiques de réflexion et de translucidité qui alternent dynamiquement, lors de la représentation, au moyen d'un système d'éclairage de conception appropriée.La scène triangulaire est surmontée d'un plafond avec un grand oculus.Les symboles astronomiques superposés de Vénus et de Mars se détachent en semi-transparence à travers le rideau, en éclairant sa partie centrale avec une lumière fuchsia.
Voir tous
Le montage sur la scène du Teatro de la Maestranza à Séville du rideau réalisé selon les instructions d' Emanuele Sinisi.Dans le détail, il s'agit d'un Rideau à la grecque 15 x h 8 m en HLU - Lucilla 52. argent avec plissage vertical 80%.Un technicien de scène du théâtre Hispalense vient de l'attacher aux chariots avec le spécial WLA - Nouettes.
Test de transparence lors des répétitions d'éclairage.Le concepteur lumière Albert Faura mêle un éclairage rasant sur le rideau, qui met en évidence les lignes verticales dépassantes vers l'avant-scène, avec le éclairage de la scène à l'arrière, où le symbole masculin et féminin réalisé avec des bandes LED se distingue par sa puissance.
Le proscenium avec les chanteurs en pleine lumière.Le rideau en HLU - Lucilla est éclairé dans ses parties périphériques, où son aspect argenté est mis en valeur.Sa zone centrale et la scène à l'arrière sont au contraire maintenues dans l'obscurité afin d'envoyer le symbole violet-violet contre la lumière, qui a ici l'effet maximal au point qu'elle semble percer le tissu.
L'éclairage de l'avant-scène est également étendu au centre du rideau et est utilisé pour le peindre avec un ton légèrement doré, tandis que le symbole des genres a été désactivé.La lumière rasante augmente la tridimensionnalité de la draperie grâce au fort contraste entre les lignes verticales plus creuses et sombres et celles plus externes et réfléchissantes.
L'éclairage de l'avant-scène et du rideau est ici similaire à celui de l'image précédente, mais Albert Faura l'a légèrement désaturé, permettant au tissu HLU - Lucilla de reprendre un aspect argenté proche du naturel.Emanuele Sinisi ​​a fait installer le rideau à une hauteur inférieure à celle du tissu, afin d'arrêter sa abondance au pied avec le poids de la WPL - Plomba.Les plis qui déplacent la surface prennent ainsi différentes directions légèrement inclinées par rapport à la chute que le tissu aurait par gravité.
Le centre de la scène est éclairé par une lumière spot qui traverse l'oculus, tandis que des lumières plus basses et diffuses sur les murs et le plafond soulignent la profondeur de l'architecture scénique.La salle et l'avant-scène sont laissés dans l'obscurité et le contre-jour transforme le rideau en un voile dont les draperies, toutefois, restent visibles.
L'ouverture grecque du rideau argenté HLU - Lucilla à contre-jour.L'atelier scénographique florentin Opera Set a réalisé les deux murs et le plafond avec des éléments en bois nid d'abeille recouverts par des fonds avec confection à plat en ASC - Sceno 320 cm blanche clouées au dos.
Opera buffa en deux actes
Musique
Première
Vienne, Burgtheater, 26/1/1790

Scénographie
Lighting design
Albert Faura (A.A.I.)
Atelier de scénographie
Opera Set, Florence
Direction technique
Antonio Moreno
Mise en scène

Réalisation du décor
Saison
2020 / 2021

Matériaux utilisés dans ce décor

ASC - Sceno

Toiles

Confection à plat

Tissu : typologies de confection

Confection plissage vertical

Tissu : typologies de confection

HLU - Lucilla

Tissus métallisés

Rideaux à la grecque

Typologies de rideau

WLA - Nouette

Tissu : finitions et accessoires

WPL - Plomba

Tissu : finitions et accessoires